Un apprentissage rapide, des effets immédiats

Le Lou Yong Tao Tö Qi est une méthode énergétique sino-tibétaine de santé et de longévité. Le but de cette pratique est de faire circuler harmonieusement l’énergie dans le corps afin de rétablir l’équilibre physique et psychologique. La spécificité du Lou Yong Tao Tö Qi est son apprentissage rapide. Alors qu’il faut souvent des mois, voire des années, pour apprendre le Qi Gong ou le Tai Chi, le Lou Yong Tao Tö Qi en est une forme qu’on peut apprendre en un week-end et il n’est pas indispensable de beaucoup s’entraîner pour en voir les effets : le pratiquant les ressent dès la première séance ! Immédiatement, la méthode agit sur le corps et sur l’esprit, car il s’agit d’une pratique psycho-corporelle complète qui, au mouvement ou à l’immobilité corporelle, associe d’emblée non seulement la concentration (parfois le minimum possible pour le pratiquant... le minimum est déjà un début !), mais également un second élément qui est la capacité de visualisation.

Ressentir l’énergie Qi dans le corps

Le principe du Lou Yong Tao Tö Qi consiste à conduire l’énergie Qi de l’infini de l’espace et de la nature vers le corps, afin qu’elle rende fluide le Qi dans le corps, en particulier dans tous les endroits où elle est bloquée : ce blocage se manifeste par le trouble et la maladie. Lorsque l’énergie circule à nouveau harmonieusement dans les méridiens ou lignes énergétiques, on se sent en bonne santé, plein d’énergie et de vitalité, et en harmonie avec soi-même et son entourage. Les mouvements semblent simples et faciles, et donnent en même temps l’impression d’une danse légère et élégante. Ils induisent le lâcher-prise, la détente et la régénération du corps et de l’esprit. L’apprentissage se fait en trois étapes. Il s’agit d’abord d’apprendre à réaliser correctement les mouvements. On apprend ensuite à ressentir la circulation de l’énergie Qi. La troisième étape permet d’arriver à la sérénité de tous les processus mentaux, ainsi qu’à leur maîtrise.

Une hygiène énergétique "Le Nei Gong de la voie cachée"

Nei Gong se traduit littéralement par "travail de l’interne". Ce terme générique regroupe une multitude de pratiques énergétiques issues de grands systèmes philosophico-religieux chinois, et notamment de l’alchimie taoïste. Le Nei Gong de la voie cachée serait issu de Maître Huang Zen Hui, un sage taoïste, patriarche du Chen-Yen, une forme de bouddhisme tantrique très proche du bouddhisme tibétain Dzogchen.